“T’as de beaux yeux tu sais”, Quai des brumes (1938)

Il suffit d’entendre ces mots pour voir apparaitre l’image éternelle de Jean Gabin plongeant son regard dans les grands yeux limpides de Michèle Morgan. Michèle Morgan nous a quitté en décembre dernier à l’âge de 96 ans mais restera à jamais dans nos mémoires grâce à la magie de l’image de Marcel Carné.

Marcel Carné et Jacques Prévert ont réalisé ensemble neuf films (dont un inachevé). Parmi ces films, des monuments du cinéma français, “Drôle de drame” (1937), “Le Quai des Brumes” (1938), “Les visiteurs du soir” (1942), “Les Enfants du paradis” (1943-45). Pendant les années 20 Marcel Carné est l’assistant des grands cinéastes du moment, René Clair, Jacques Feyder. C’est ce dernier qui lui présentera Prévert. Deux personalités opposées mais complémentaires, ils se font les hérauts d’un cinéma à la fois poétique et populaire, représentants emblématiques du « réalisme poétique », un courant artistique inspiré de l’esthétique expressionniste. Une image presque translucide, avec cette lumière si caractéristique de Marcel Carné, associée au dialogue simple, sensible et vrai de Prévert nous montrent des prolétaires frappés par le sort et la dureté de la vie des démunis. Ce sont deux films du duo Carné-Prévert que nous avons choisi pour ce cycle.

 

 

Les Enfants du Paradis, (1943-1945)

Mardi 7 février, 19:00 heures & Mardi 14 février, 13:00 heures

Sans conteste le chef d’euvre de Marcel Carné. Ce monument du cinéma, tourné sous l’Occupation et sorti à la Libération, marque l’apogée de la collaboration entre Carné et Prévert et l’aboutissement du réalisme poétique français. Paris, 1828. Sur le boulevard du Crime, au milieu de la foule, des acteurs et des bateleurs, le mime Baptiste Deburau, interprétation illuminée de Jean-Louis Barrault, par son témoignage muet, sauve Garance, inoubliable Arletty, d’une erreur judiciaire. C’est ici que commencent les amours contrariées de Garance, femme libre et audacieuse, et de Baptiste qu’elle intimide et qui n’ose lui déclarer sa flamme. Mais aussi ceux de Nathalie, la fille du directeur du théâtre, qui aime Baptiste, et Frédérick Lemaître, fantastique Pierre Brasseur, un jeune acteur prometteur, qui entame une liaison avec Garance, tandis que cette dernière aime aussi Baptiste en secret. (Allociné/Wikipédia) En 1995 Les Enfants du paradis a été élu meilleur film français de tous les temps par les critiques à l’occasion du centenaire du cinéma. Le film a été classé au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.

Réservez | Lire la fiche

 

 

 

Quai des brumes, (1938)

Mardi 21 février, 19:00 heures & Mardi 28 février, 13:00 heures

Réalisé peu après “Drôle de drame”, premier film de Carné avec Jacques Prévert, “Quai des brumes est véritablement le premier grand film représentatif du réalisme poétique. “Très marqué par l’avènement du Front Populaire, le cinéma de l’époque se fait en quelque sorte missionnaire des idées et des valeurs du parti à travers l’importance de ses dialogues, et accorde une place de premier ordre à l’éclairage et à la lumière.” (Marushka Odabackian pour Allociné). Le film de Marcel Carné a une telle aura, une telle notoriété, que l’on en oublie qu’il est une adaptation du livre éponyme de Pierre Mac Orlan. Dans sa préface à l’édition Folio du Quai des brumes, (disponible à la librairie française d’Amsterdam “Le Temps Retrouvé”) Francis Lacassin raconte l’émotion ressentie à la lecture du roman par un jeune garçon qui faisait son service militaire à Trèves en 1929 : il s’appelait Marcel Carné et il devait réaliser neuf ans plus tard ce grand classique du cinéma.

Réservez | Lire la fiche

 

 

 

 

Bioscoop het Ketelhuis

 

 

 

Pazzanistraat 4
1014 DB Amsterdam

Télephone: 020 684 00 90
www.ketelhuis.nl

 

 

 

L’Échappée Belle est une fondation à but non lucratif de droit néerlandais (stichting), enregistrée auprès de la Chambre de Commerce d’Amsterdam (KvK 65176847) et dont le siège est Keizersgracht 529, 1017DP Amsterdam. L’Échappée Belle bénificie du statut ANBI n° 856008576

www.echappeebelle.nl |   info@echappeebelle.nl |   Faire un don

© 2017 – L’Échappée Belle – cinémathèque française – Amsterdam

 

This email was sent to tanguy@lefrancofil.nl
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
L’Échappée Belle · Keizersgracht · Amsterdam, J 1017DP · Netherlands